Rechercher

U18 – Un premier mois en montagnes russes



Suivre les U18, c'est comme regarder une série à suspens : on ne sait jamais de quoi le prochain épisode sera fait.


1er épisode - un avenir incertain

A la rentrée, nous nous posions la question : aurions-nous une équipe U18 cette saison. Ce n'était pas gagné : nous n'avions pas de piste d'entente avec les clubs de la région bruxelloise approchés pendant lesvacances. Les Juniors de 2e année se préparaient à faire leurs premières armes avecl'équipe réserve des Seniors, tandis que les premières années devaient se chercher un autre club. Ben contacte la Fédération pour annoncer notre forfait général quand la solution vient de Mechelen, équipe elle aussi à la recherche d'une entente. C'est décidé : nous joignons nos forces cette saison.

2e épisode – Saint-Josse avec sa lance a terrassé le dragon

Notre premier match devait se jouer contre Kituro 2/Kibubu qui a fait forfait. Les U18 du BUC et de Mechelen font donc connaissance sur le terrain du Cramonciau contre une entente hennuyère Binche/RUSH/Mons (oui, il y a beaucoup d'alliance en U18). Nous allons jouer à 13 contre 20, certains joueurs des deux côtés étant soit blessés, soit pas encore en ordre de licence. On y va donc au courage et... ça paye. L'équipe en face de nous n'est pas bien organisée et si nous ne jouons pas le meilleur match, l'expérience des joueurs du BUC acquise à la dure à jouer avec une équipe incomplète la saison dernière doit faire la différence. Ajoutons à cela cinq joueurs de Mechelen qui ont à coeur de montrer leur valeur et BUC/Mechelen ouvre le score. On gardera l'avantage durant la 2e mi-temps, 5 à 17. Nous terminons la rencontre 12 – 29. Ce match sent la reprise avec des crampes, des muscles douloureux mais ce qu'il faut retenir : cette victoire est une belle façon de démarrer une alliance prometteuse.

3e épisode – Confirmation ?

BUC/Mechelen joue cette fois à domicile à Mechelen, contre B.W. Est (Non, pas une entente!). Cette fois, nous sommes 14 pour commencer le match - on progresse – contre 17 joueurs en face. Et cette fois encore, B/M enclenche les vitesses dès le départ et ouvre la marque après 5 minutes de jeu. Mais en face, B.W Est montre plus de discipline que l'entente hennuyère. Le match est plus disputé et si BUC/Mechelen prend de l'avance avec un 2e essai, les Jodoignois ripostent. Nos joueurs tiennent et c'est un plaisir de voir nos Juniors mener la danse. Bien sûr, il y a de la marge de progression mais ça fonctionne ! Malheureusement, nous perdons Stan, l'un de nos piliers, avant la fin de la première mi-temps. Puis Kilian, 3e ligne, doit sortir en début de 2e mi-temps, aussi sur blessure. Nous jouons désormais à 12 contre 15, il reste 25 minutes de match et cela va être long... B.W. Est rattrape son retard mais ne profite pas vraiment du surnombre. Nous n'avons plus qu'un essai d'avance quand l'arbitre donne un carton rouge à Mouldy (talonneur) pour un plaquage jugé dangereux. A 11 contre 15, Jodoigne doit retirer un joueur. Il reste dix minutes, il faut serrer les dents, sur le terrain et en-dehors. Nous parvenons à marquer et transformer un nouvel esai. Il faut maintenant garder le ballon, jouer la montre. Et on y va au pick & go. Quand enfin le coup de sifflet final retentit. Victoire, 33 – 22. Et de façon incroyable, une équipe qui n'existait pas le 1er septembre occupe la première place du classement à l'issue de cette 3e journée de championnat !

On regrettera évidemment le carton rouge, on espère que les blessés récupèreront vite, on attend avec impatience les certificats médicaux des nouveaux aussi bien à Mechelen qu'au BUC. Mais encore une fois, soulignons le positif : deux équipes qui donnent le meilleur pour que cette alliance fonctionne, aussi bien du côté des joueurs que des dirigeants. Et bien sûr deux victoires d'affilée qui font du bien au moral.

57 vues
  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram

© BUC Rugby Saint-Josse ASBL