Rechercher
  • Cahuete

Utrecht - BUC: Le résumé



Par Jimmy, coach séniors:


JOUR DE MATCH ! Oui, oui, vous avez bien lu. Après d’interminables semaines à pratiquer notre passion sans croiser le fer ni avoir le plaisir de sentir le délicat fumet d’un vestiaire en ébullition, nous avons enfin pu reprendre le chemin des terrains. A la suite d’une invitation lancée par le club d’Utrecht aux Pays-Bas, nous nous sommes déplacés vers leurs installations pour y jouer un match amical. Malgré la préparation physique de ce début de saison et les entrainements organisés en période de restrictions sanitaires, nos joueurs sont fébriles et ont oubliés le gout de la douleur auquel nous étions pourtant tous dépendants. Qu’a cela ne tienne, ce ne sont pas moins de 21 valeureux guerriers qui se portèrent volontaires pour cette première confrontation en terre batave. Le groupe est composé de joueurs des deux équipes (équipe fanion et équipe réserve) ainsi que de quelques joueurs fraichement arrivés depuis d’autres horizons. Sur le chemin de l’aller l’atmosphère est calme et il plane dans le bus comme un air de gravité, probablement le stress de se retrouver face à la froide réalité du terrain. De notre coté (staff), les choses ne sont pas plus aisées car il faut construire l’équipe la plus solide en composant avec les forces en présences, la vie étant imparfaite par nature, tous les postes ne sont pas fournis de la même manière ce qui donnera lieu à des repositionnements pour le moins inédits.


Il est 14h et le soleil est à son zénith, nous arrivons au club et sommes tout de suite interpelés par la qualité des infrastructure et les physiques outrageusement vitaminés de nos opposants du jour. Malgré cette différence flagrante, les joueurs entrent au vestiaire avec la ferme intention d’en découdre et de prouver à leurs adversaires que l’envie et la vaillance ne sont pas des qualités qui s’acquièrent en salle de musculation. L’échauffement est sérieux et les joueurs semblent concentrés. La traditionnelle revue des phases d’avant match génère un peu de stress mais nous décidons rapidement de faire table rase de nos doute et de placer l’envie et le courage tout en haut de notre liste de priorité. Le match qui se déroulera en 4 manches de 20 minutes commence sur les chapeaux de roues et donne lieu à quelques empoignades cordiales mais fermes. Oui je l’avoue même cet aspect de notre discipline m’avait atrocement manqué. Nous sommes pris à froid et encaissons un essai après seulement 5 minutes de jeu suite d’un moment d’errance en défense. Malgré plusieurs occasions nous ne parviendrons pas à réduire l’écart lors de cette première manche. Les manches 2 et 3 de ce match ont été très révélatrice du caractère de notre belle équipe. Entre défi physique et maitrise tactique, les joueurs tiennent la dragée haute à leur homologues bataves qui paraissent de moins en moins impressionnants. Nous remarquons un esprit de solidarité et malgré la fatigue et l’accumulation des petits bobos, les joueurs tiennent bon et veulent à tout pris terminer le match avec la tête haute.


La dernière manche de ce match est plus compliquée, les joueurs ont tout donné et craquent face à une équipe qui bénéficie d’une profondeur de banc bien plus importante que nous. Ce qu’il faut retenir de ce match est le cachet « BUC » apposé sur le cœur des joueur, y compris les nouveaux , ce socle de valeur commun ! C’est à n’en pas douté, cette identité qui servira de moteur à l’ensemble des seniors pour la saison qui approche.


Une fois le match terminé , nous sommes tout de suite pris en charge par nos hôtes qui nous offrent de quoi nous désaltérer et nous convient à faire de plus amples connaissances autour d’un barbecue. L’ambiance est vraiment agréable et les chansons s’enchainent à la même vitesse que les fûts ne se vident. Nous quittons nos nouveaux amis en se faisant la promesse de remettre le couvert la saison prochaine chez nous. La chemin du retour, comme vous pouvez vous en douter, fut bien plus court qu’à l’aller mais autrement plus épicé. Vitres du fond et karaokés de qualité douteuse en guise d’activité de cohésion, les joueurs ont le sourire et s’apprêtent (je l’espère) à retourner dans l’anonymat des séances d’entrainement avec une motivation décuplée.


Ces quelques lignes suintent le bonheur et la satisfaction mais néanmoins une seule ombre reste au tableau. Cette frustration , ce manque, c’est votre présence à vous les supporters ! Nous retournons nous entrainer et souffrir dans le seul but de continuer cette fête mais cette fois-ci à votre côté. Chers amis BUCistes, commencez à décompter le nombre de dodo et cochez bien la date du 03/10/21 dans vos agendas car nous vous promettons de vous offrir un beau spectacle qui, nous l’espérons contribuera à vous faire oublier les moments sombres par lesquels nous avons tous du passer. Prenez soin de vous, à très vite, VIVE LE BUC !


Vidéos: https://www.youtube.com/playlist?list=PLs1Y6mc699K-btL5zkoqK4Kflve3dl_R6

139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout