Rechercher

BUC - Oudenaarde : le résumé

Le résumé de Jimmy, coach seniors.


Changement d’heure et de température pour ce dimanche 28 octobre qui marque la rencontre désormais « classico » entre le BUC et Oudenaarde. C’est un duel phare dans notre division qui oppose deux clubs en pleine évolution, chaque saison les deux formations haussent leur niveau de jeu se tirant ainsi la bourre vers le sommet de la division. C’est aussi l’occasion pour nos jeunes de gouter à un de leur premier match électrique au sein du groupe seniors, les anciens ne manquant d’ailleurs pas l’occasion de leur expliquer le long historique qui lie nos deux clubs pourtant si différents. Avec l’arrivée en nombre de nouveaux joueurs, la compétition se durcit et les places se payent de plus en plus cher. Il faut désormais donner le meilleur de soi-même à chaque entrainement pour voir son noms couché sur la feuille de match. Avec cette évolution viennent aussi les premières frustrations des joueurs non repris, il est tout à fait légitime d’avoir de tels états d’âmes mais malheureusement chaque médaille à son revers et celui-ci est semble-t-il difficile à digérer tant il est soudain. Cette position nous force à réaffirmer avec force la volonté qui nous anime ; nous voulons progresser et évoluer au plus haut niveau, le tout en gardant notre esprit convivial et plus que jamais tourné vers la diversité. Nous sommes à un tournant de la vie de notre club tant aimé, il conviendra de le négocier avec toute la prudence qui est de mise pour ne jamais laisser un de nos membres sur le bord de la route. Nous sommes et resterons toujours une famille !


Place au jeu et à la première confrontation de la journée. Nos amis réserviste, bien que quelque peu léthargiques à l’échauffement, entament le match tambours battants. La suprématie de notre paquet d’avant ne souffre d’aucune contestation tant elle est nette. Nos trois quarts ne sont pas en reste nous proposants des phases abouties et même quelques beaux gestes techniques. Nos adversaires ont cette qualité de ne jamais rien lâcher, alors que tout le monde pensait le match déjà plié avec plus de trente points à notre actifs, ils arrivèrent à déchirer notre rideau défensif et aplatir dans notre en-but resté vierge jusque-là. Cette seule et unique incursion dans notre camp allait donner le ton des 40 dernières minutes. Se battants avec l’énergie du désespoir, les joueurs adverses défendirent comme de acharnés nous rendant la seconde mi-temps bien moins séduisante ! Au terme du temps règlementaire, la victoire est notre et amplement méritée. Les mines sont joyeuses mais le cœur des joueurs est égratigné par la nouvelle apprise au cours de la semaine d’entrainement. C’était le dernier match de Jeremy Delporte alias « l’ingénieur », discret et appliqué, ce joueur venu de la montagne française s’est intégré à merveille dans la famille BUCiste. Il nous quitte pour faire évoluer sa carrière professionnelle que nous lui souhaitons bien remplie et fructueuse. Nous perdons un joueur mais gardons un ami, bonne route Jeremy !


Il est temps pour l’équipe fanion de faire son entrée sur le terrain pour un match qui s’annonce haut en couleurs et en émotions. Nos joueurs semblent tous conscients de l’enjeu de cette confrontation et arborent des visages fermés, concentrés. Pas de fioriture dans l’échauffement ou dans les discours, la volonté est de se décharger du poids émotionnel de cette bataille. Il est demandé à nos soldats de n’avoir aucun état d’âme et d’être fermement déterminé à ’accomplir la tâche qui leur a été confiée, et ce peu importe ce qu’il en coute ! Malgré une énorme prise de maturité collective, nous sentons nos joueurs encore fébriles sur ce genre de match , l’envie de bien faire poussée à son paroxysme peut nous amener à déjouer tout comme la rage nécessaire à chaque pratiquant de sport de combat peut, si elle n’est pas maitrisée , nous amener à perdre notre lucidité . Dès le départ le BUC tape fort et surclasse son adversaire, plus rapide et plus fort dans les fondamentaux, nous prenons une sérieuse avance sur la victoire en engrangeant les points. Une seule ombre au tableau, notre défense sur les ballons portés est encore trop faible et nos adversaires excellent dans ce compartiment du jeu. Pleins de confiance et correctement arbitrés, nous réussissons tout ce que nous tentons sans pour autant concrétiser. A l’heure des oranges, peu de choses à dire à nos joueurs, ils sont dans le bon tempo et se disciplinent avec rigueur. Attention néanmoins à cette équipe qui ne renonce jamais, il faut impérativement enfoncer le clou et tuer le match. Nos joueurs s’y emploierons de tout leur cœur mais l’adverse grignote du terrain, tel des renards tapis dans l’ombre, ils surgissent à chaque faute de notre part. Chaque plaquage manqué, ballon perdu ou faute sifflée nous fait trembler tant les « rhinos » sont capables de se remettre dans le match. Nous commençons à marquer le coup et le doute prend peu à peu possession de nos esprits, un premier essai marqué les rapprochent dangereusement de notre score et un dernier en toute fin de match viendra faire définitivement faner nos espoirs de victoire. Nous retiendrons de ce match que le danger est présent jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre et qu’il ne faut jamais baisser la garde. Il faut aussi retenir que le chemin parcouru est immense et que notre progression est évidente, nous travaillons pour. Nous avons la chance d’avoir un groupe passionné et travailleur, animé par l’envie de gagner. Nous tenons à les féliciter et les encourageons à continuer dans cette voix qui leur réussi si bien. Le staff et les dirigeants du club sont extrêmement fiers du visage qu’arbore le groupe senior. Tous les entraineurs des catégories de jeunes ayant eu la majorités de nos joueurs entre les mains au cours de leur évolution peuvent aussi se sentir fier du travail qu’ils ont accompli, ces entraineurs nous ont fourni une sérieuse base de travail et ont su ancrer dans l’esprit de ces jeunes joueurs les valeurs fondamentales du club, à savoir l’abnégation et l’esprit de compétition et la fierté d’appartenir à ce club atypique. Une chose est sure mes chers amis, le bâton de bambou plie de plus en plus sous notre pression, il certain qu’il finira par rompre un jour ou l’autre ! Excellente semaine à vous, nous retournons travailler pour que jamais vous ne cessiez d’être fiers de nous.

0 vue
  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram

© BUC Rugby Saint-Josse ASBL